Etape 1 : Préparation

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec la navigation, vous pouvez enregistrer dans vos marques-pages/favoris les sites et pages Internet que vous allez consulter, À savoir, la page Wikipédia relative aux moteurs de recherches et les divers moteurs de recherche.

Etape 2 : présentation de l’atelier

“Je vais demander à Google”, s’entend-t-on dire aujourd’hui dès qu’on n’a pas la réponse à une question. Google, vous l’utilisez tous les jours, ou presque. Mais savez-vous ce que c’est exactement ? Savez-vous que ce n’est pas le seul moteur de recherche ? Vous ferez découvrir aux participants la multiplicité des moteurs de recherches, et leur fonctionnement.

Etape 3 : Lancement – définition du moteur de recherche

Posez à l’ensemble du groupe la question : pour vous, qu’est-ce qu’un moteur de recherche ? Demandez leur de citer celui ou ceux qu’ils utilisent. Ainsi que ceux qu’ils connaissent (5 minutes).

Ceci est un simple échange. Vous pouvez noter les différents mots-clés et nom de moteur de recherche sur un tableau. Cette étape vous permettra de savoir où en sont les participants dans leurs connaissances.

NB : Il est conseillé d’avoir déjà réalisé l’atelier Comprendre ce qu’est un moteur de recherche avant.

Etape 4 : Montrez la multiplicité des moteurs de recherche

Vous aurez noté préalablement dans un coin de tableau les moteurs de recherche connus des participants. Le but est désormais de faire comprendre que si Google est le moteur de recherche de référence, ils ne sont pas obligés d’avoir systématiquement recours à celui-ci. De nombreuses autres possibilités s’offrent à eux.

Option 1 : chacun, ou par groupe de deux ou trois, invitez-les à taper “moteur de recherche” dans Google.
Option 2 : tapez vous-même sur un ordinateur, et affichez l’écran via un rétroprojecteur pour l’ensemble de l’audience “moteur de recherche” dans Google.

Vous tomberez tout de suite sur la page Wikipédia “liste de moteur de recherche”
Allez y : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_moteurs_de_recherche et explorez avec eux la page. Celle-ci référence les principaux moteurs de recherche, et les classe par catégories : ceux dédiés uniquement à la recherche d’images, ceux à destination des enfants, ceux à visée écologiques et solidaires.

Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter quelques précisions pendant leur petite exploration. Nous vous conseillons de leur poser des questions, et d’essayer de les faire réfléchir, de prendre du recul avant que vous n’apportiez directement la réponse.

Il faut comprendre que les règles sont différentes selon le pays où vous vous trouvez. Il existe une certaine censure. Certaines gouvernements veulent tenter de contrôler ce à quoi leur population a accès. C’est pourquoi le gouvernement chinois a choisi de bloquer les moteurs de recherche comme Google et Bing. Ce sont des entreprises nationales qui dominent le marché. De manière générale, les pays occidentaux (Europe de l’Ouest et Amérique du Nord notamment) ont accès aux mêmes moteurs de recherches.

Leur but est de permettre aux navigateurs de soutenir des initiatives sociales et environnementales, sans même changer leurs habitudes. Ces moteurs de recherche veulent utiliser leurs bénéfices (issus de la publicité notamment) pour les reverser à diverses causes. L’exemple d’Ecosia (https://www.ecosia.org/) : ses dirigeants (allemands) reversent 80% de ses bénéfices selon un programme de reforestation présent partout dans le monde. Les arbres sont notamment plantés au Burkina Faso, au Pérou, en Tanzanie et à Madagascar.
L’exemple de Lilo (https://www.lilo.org/fr/). Il a pour but de financer des projets sociaux et environnementaux grâce à la moitié des revenus générés par la publicité.

Ajouter qu’on peut faire des recherches ailleurs que dans des moteurs : https://www.commentcamarche.com/faq/29571-trouver-des-sources-d-informations-pertinentes-sur-internet

Etape 5 : La comparaison des différents moteurs de recherche

Rendez-vous, avec les participants, sur trois ou quatre moteurs de recherches différents, tels que Google, Yahoo, Qwant et Duckduckgo.

Vous pouvez les laisser faire leur recherche par eux-mêmes. Si vous n’avez accès qu’à un ordinateur, il est peut être plus simple de projeter votre écran. Vous faites alors les recherches vous-même.

Effectuez une même recherche sur ces différents moteurs. Prenez un terme très simple, tel que manga ou smartphone ou un élément en rapport à l’actualité si vous le souhaitez.

Vous pourrez décrire ensemble les différentes parties d’un moteur de recherche : la barre de recherche, les images, les actualités, etc. Observez également l’apparition de publicités (liens sponsorisés) sur les pages d’accueil ou sur les pages de résultats.

Exemple :

Entrez le terme Smartphone dans différents moteurs de recherche.

Comparez avec les participants les résultats (ceci est un échange) : différences, références communes, ordre d’apparition. Vous allez pouvoir déduire que les résultats et leur classement varient sensiblement d’un moteur à l’autre.

Expliquez alors le fonctionnement de base d’un moteur en introduisant les notions d’indexation.

Indexation : désigne le fait que le moteur de recherche ait pris connaissance de l’existence d’un site. Quand un site est créé, pour être visible, il est plus avantageux que Google le mette dans son index. ça veut dire que Google va repérer ce site, et le ranger dans sa mémoire. Ainsi, quand vous lui demanderez de ressortir tous ce qu’il a repéré sur « Zinedine Zidane », il vous présentera comme résultats tous les sites qu’il a mis dans sa mémoire qui y font référence. Comme il y a beaucoup de résultats, il va les afficher par pertinence. Les personnes derrière les sites Internet vont alors chercher à apparaître le plus haut possible dans les résultats. Dites-vous que pour cela, Google va fonctionner avec deux stratégies principales.

  1. L’une consiste à payer Google pour être mieux référencé. Ce sont les liens sponsorisés
  2. L’autre est ce qu’on appelle le SEO – le Search Engine Optimization ou l’optimisation des résultats de recherche. Par exemple, vous avez créé un blog sur les mangas. Si vous avez le terme manga dans votre nom de blog par exemple, et dans les titres de vos posts de blog, il sera de mieux en mieux référencé. Il existe de nombreuses règles et astuces permettant de faire de l’optimisation, certains en font même leur métier.

Etape 6 : jeu de recherche « Qui est derrière ce moteur ? »

Vous allez faire un petit jeu d’enquête et de rapidité avec les participants. Reprenez dans un tableau les moteurs de recherches que vous avez vu de plus près lors de l’étape 5. Au préalable, vous aurez enquêté vous-même sur les différents moteurs de recherche (nous vous fournissons ci-dessous les éléments qu’ils doivent apporter dans tous les cas).

Pour chaque moteur de recherches, les participants vont devoir trouver les informations concernant :

Proposez-leur d’abord de faire appel à leur connaissance, et à leur déduction. Ils auront ainsi 10 minutes pour pré-remplir le tableau.

Répartissez-les ensuite par équipe de deux ou trois. Chaque équipe représente un moteur de recherches. Elles bénéficieront de 15 minutes pour faire les recherches afin de finir de remplir les cases encore vides, et de vérifier les informations déjà renseignées.

Voici le tableau qu’ils devront remplir, in fine.

Et la solution

Le tableau disponible pour impression au format pdf : connaitre_les_moteurs_de_recherche.pdf

Etape 8 : Ouverture

Les participants ont pris conscience de ce qu’il pouvait y avoir au-delà de Google, et de ce qui se cache derrière les moteurs de recherche.
Nous vous conseillons de compléter cet atelier par celui dédié à la recherche avancée en ligne.

Voyageurs du numériqueCes ateliers clés en main ont été réalisés en partenariat avec Bibliothèques Sans Frontières et le site des voyageurs du numérique.