Préparation

Imprimez les quatre fiches scénarios, ainsi que les fiches avec les éléments de réponses

Introduction

On entend souvent parler de harcèlement, d’intimidation et de diffamation en ligne.  Il n’y a pas plus ou moins de dangers, de prédateurs et de harceleurs en ligne que dans la « vraie » vie. Les problèmes viennent du fait que que l’on croit qu’Internet n’est pas réel ce qui déresponsabilise les gens derrière leurs écrans. Internet est réel et les échanges que l’on peut avoir sur Internet ont autant d’impact sur les interlocuteurs que ceux que l’on peut avoir en face à face.

L’objectif de cet atelier est de faire jouer des situations décrites de harcèlement, d’intimidation ou de prédation en ligne par deux participants, une victime, un prédateur, et de faire réagir le reste du groupe.

Expliquez la différence entre harcèlement en ligne et harcèlement physique en soulignant que les deux sont destructeurs pour les victimes et que ce n’est pas parce que c’est en ligne que c’est moins grave. C’est tout le but de cet atelier.

Déroulé

Demandez-leur de lire chacun un témoignage des fiches témoignages ci-dessous.

Faites des groupes de deux. Chaque groupe lira un témoignage devant le reste des participants. Donnez leur la fiche scénario pour qu’ils en prennent connaissance et éventuellement, selon le public et selon le temps dont vous disposez pour l’atelier, préparez la lecture avec. À fin de leur lecture demandez leur s’ils ont des choses qu’il n’auraient pas compris ou qu’ils voudraient éclaircir. Une fois le groupe de deux « acteurs » prêt, demandez-leur de jouer leur scène devant les autres.

À la fin de chaque scénario, vous poserez les questions inscrites sur les fiches au groupe :

À la question « quels moyens pour aider la victime »,  divisez les solutions  en « qu’aurait-il fallu faire avant »  et « qu’est-il possible de faire maintenant » ?

Scénario 1

Audrée, 15 ans

Je ne suis pas une fille très techno, mais pour faire comme mes amis, j’ai créé certains profils sur les médias sociaux. J’ai souvent des demandes de gens que je ne connais pas directement, mais qui sont amis avec mes amis, donc je les connais un peu. Je suis souvent sollicitée par les garçons et je ne sais pas comment répondre, alors je ne réponds rien pour l’instant.

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime? Comment le sais-tu ? Réponses :

Quelles seraient les risques à long terme du scénario ? Réponses :

Jacob, 18 ans

Je passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux. En fait, je gère plusieurs profils différents. J’aime faire semblant d’être quelqu’un d’autre en ligne, ça me permet de vivre toutes les facettes de ma personnalité. Mon premier profil montre à mes parents et à mes amis que je suis un garçon typique. Mon deuxième profil est celui du beau garçon et me permet de poursuivre incognito une cyberrelation avec ma voisine qui me fascine depuis toujours. Mon troisième profil me permet d’explorer certaines questions concernant ma sexualité. En m’affichant comme bisexuel, j’ai des conversations profondes avec des gens bisexuels. Je crois sincèrement que je suis une personne plus complète grâce aux médias sociaux.

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime ? Réponses :

quelles seraient les risques à long terme du scénario ? Réponses :

Scénario 2

M. Dino Zor, 48 ans

Je suis enseignant et je ne suis pas très habile avec la technologie. Je reçois un nombre hallucinant de courriels de la part de mes élèves et je ne sais pas trop comment gérer ça. Pour l’instant, je fais comme si les courriels n’existaient pas, mais je commence vraiment à douter de mon choix de profession même après 23 ans.

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime ? Réponses :

Quelles seraient les risques à long terme du scénario ? Réponses :

Emerick, 15 ans

J’aimerais vous présenter mon enseignant Dino Zor, il ne comprend rien à la technologie. Je peux vous dire qu’il porte super bien son nom. Au début du cours, je lui ai demandé son adresse courriel pour lui envoyer mes travaux et il a répondu qu’on devait tout remettre en version papier. Allô 21 e siècle!?! Alors, j’ai commencé à lui envoyer des messages par courriel pour voir s’il allait répondre. Mes courriels sont toujours liés au cours de sciences de M. Zor. Plus le temps avance, plus je lui donne des conseils au sujet de ses méthodes d’enseignement rétrogrades et de ses activités plates. Je dirais que mes courriels sont de nature constructive. Bref, ça n’a pas d’importance, car d’ici à ce qu’il arrive à lire ses messages, je ne serai probablement plus au lycée.

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime ? Réponses :

Quelles seraient les risques à long terme du scénario ? Réponses :

Scénario 3

Malik et Matilde, 13 ans

Je suis Malik et j’ai une sœur jumelle. Avant le souper, Matilde regardait son téléphone et elle a reçu une photo osée d’elle-même. Quand je lui ai demandé de la revoir, elle m’a dit qu’elle n’y avait plus accès. Je l’ai donc questionnée et elle était très mal à l’aise. Je m’inquiète pour ma sœur. Comment puis-je l’aider ?

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime ? Réponses :

Quelles seraient les risques à long terme du scénario ? Réponses :

Josiane, 14 ans

On me surnomme « paparazzi », car j’ai toujours un appareil photo à la main. Je viens de découvrir Snapchat. J’adore l’idée de publier des photos en ligne qui disparaissent après quelques secondes, c’est tellement plus excitant que des photos qui dorment sur un site Internet. L’autre jour, j’ai pris une photo de mon amie en train de…, et je la lui ai envoyée via Snapchat. Trop drôle! Enfin, j’ai trouvé une façon de m’amuser sans qu’on puisse retracer mon nom! Depuis le temps que j’en rêve… Attention! Soyez aux aguets, je suis Josi Paparazzi !

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime ? Réponses :

Quelles seraient les risuqes à long terme du scénario ? Réponses :

Scénario 4

Sohana, 17 ans

Bonjour, J’aimerais vous présenter mon amie, elle me transmet tout par voie électronique : textos, courriels, médias sociaux… Elle est partout et sur tout! Après un certain temps, ça devient agaçant! Alors, pour qu’elle arrête, j’ai décidé de republier une photo qu’elle m’avait envoyée par courriel. Apparemment, beaucoup de gens avaient quelque chose à dire au sujet de cette photo, car je la vois maintenant un peu partout !

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime ? Réponses :

Quelles seraient les risques à long terme du scénario ? Réponses :

Chloé, 16 ans

Je vis en ligne, j’adore publier! Je fais très attention à ce que je publie et où je le publie. Mes parents m’ont bien informée des conséquences désastreuses qui pourraient survenir si la mauvaise personne avait accès à mes renseignements personnels. Par contre, une de mes amies proches a décidé de publier une photo de moi sans mon autorisation et, depuis, tout le monde commente cette photo. Les commentaires me font beaucoup de peine et j’ai maintenant de la difficulté à m’endormir le soir tellement j’y pense !

Discussion

Qui est l’intimidateur ou l’intimidatrice et qui est la la victime ? Réponses :

Quelles seraient les risques à long terme du scénario ? Réponses :

Conclusion

Le mécanisme principal à l’origine de comportements type harcèlement, intimidation ou prédation est le manque de responsabilité, facilité par le fait que l’on croit qu’Internet n’est pas réel. Les échanges qui ont lieu sur Internet sont bien réels et leurs conséquences également.
Vous pouvez animer une discussion et demander aux participants s’ils ont déjà vécu ce type de situation. Si oui, demandez-leur s’ils veulent raconter leur histoire au groupe et échanger dessus.

Ouverture

Pour aller plus loin, vous pouvez proposer aux participants de jeter un œil sur des guides expliquant comment lutter contre le harcèlement sur les réseaux sociaux.

Annexe

Définitions:

Cyberdiffamation : Toute allégation ou toute imputation d’un fait divulgué sur Internet qui porte atteinte à l’honneur, à la réputation et à la dignité de la personne ou à l’intégrité physique ou morale de la personne.

Cyberintimidation : Acte commis dans l’intention de faire peur par des menaces ou de blesser par des commentaires, des photos ou tout autre moyen électronique.

Cyberharcèlement : Le fait d’intimider de façon répétée en utilisant des moyens électroniques.

Cyberprédation : Le fait de communiquer sur Internet avec une personne mineure pour tenter de l’exploiter sexuellement.

Voyageurs du numériqueCes ateliers clés en main ont été réalisés en partenariat avec Bibliothèques Sans Frontières et le site des voyageurs du numérique.