Base de données : késako ?

Les voyageurs du numérique

Ces ateliers clés en main ont été réalisés en partenariat avec Bibliothèques Sans Frontières et le site des voyageurs du numérique.

Au cours de cet atelier, vous allez apprendre à utiliser l’ancêtre des bases de données : les cartes perforées ! Vous allez recueillir des données, les manipuler, les filtrer, les interroger, tout ça avec des aiguilles à tricoter !

Au préalable

Vous aurez pris des fiches et vous les aurez perforées toutes de la même manière. En face de chaque trou, vous mettrez les tirets. Les participants écriront eux-mêmes le nom des plats. Attention, pour que l’atelier réussisse, toutes les fiches (l’emplacement des trous et des tirets) doivent être identiques.

Si vous souhaitez complexifier un peu, créez également des fiches filtres au préalable (comme indiqué plus bas).

Au besoin, vous pouvez visionner une vidéo pour mieux saisir le déroulé de l’atelier :

Étape 1 : Introduction

Expliquez aux participants que vous allez voir ensemble le principe de la base de données. Demandez-leur s’ils peuvent définir ce que c’est.

En très simple, une base de données permet d’organiser une grande quantité de données. Elle est une collection d’informations organisées afin d’être facilement consultables, gérables et mises à jour. Par exemple, dans leur école (ou collège/lycée), il y a par exemple 700 élèves. S’ils n’étaient pas triés, ce serait le bazar ! Une manière de les organiser est de les classer //ranger ? trier ? Afin d’éviter la répétition// par classe. Par exemple, pour la rentrée, Mr Martin, professeur de latin a besoin de la liste des élèves de 6ème B qui ont choisi cette langue morte en option. Grâce à une base de données, il va l’obtenir très vite !

Maintenant, on fait tout avec un ordinateur. Mais comment faisait-on avant ? Dites-leur que l’ancêtre des bases de données informatiques, ce sont les fiches perforées. Et ils vont s’y confronter pour en comprendre le principe.

Étape 2 : à chacun sa fiche

Pour cela, quoi de mieux qu’une mise en situation ? Vous organisez un dîner avec des amis. Vous ne savez faire que 15 plats… Mais comment savoir qui vous pouvez inviter ? Tout le monde n’a pas les mêmes goûts ! Vous devez analyser et trier les goûts de vos amis.

Faites construire à chaque participant sa propre carte. Il devra noter, aligné à chaque trou les plats, dans l’ordre que vous leur donnez. Vous aurez au préalable fait les trous, et même placé des tirets pour être certains que les noms de plats seront au même endroit pour tout le monde. C’est indispensable pour la suite !

Voici la liste des 15 plats (que vous pouvez personnaliser à votre convenance)

  • Lasagnes
  • Hachis parmentier
  • Pot-au-feu
  • Omelette aux champignons
  • Spaghettis sauce bolognaise
  • Gratin de choux-fleur
  • Blanquette de veau
  • Salade de pâtes à la fêta
  • Poisson pané purée
  • Croque monsieur
  • Cannelloni épinards ricotta
  • Risotto aux poireaux
  • Hamburger
  • Chili con carne
  • Tomates farcies

Demandez ensuite à chaque participant de choisir les 5 plats qu’ils préfèrent. Pour chaque plat choisi, il faut découper une languette entre le trou qui correspond et le bord de la feuille. S’ils sont assez grands, ils peuvent découper seuls, comme ci-dessous. Sinon, faites-le vous-même.

Maintenant, vous allez les mettre en situation. Demandez-leur, en regardant toutes les fiches ce qu’on peut cuisiner parmi les plats proposés pour 5 des participants (vous désignez les 5 participants en question). Donnez-leur 20 secondes pour donner leur réponse. Ils le verront très vite, c’est un vrai casse-tête. Alors on va trier…

Étape 3 : Utiliser une base de données

Ensuite, vous allez utiliser ces fiches avec des aiguilles à tricoter pour en faire une base de données. Par exemple, si on veut savoir qui aime les lasagnes, vous empilez les fiches de manière à superposer les trous faits à la perforatrice et passez l’aiguille dans le trou qui correspond aux lasagnes. Toutes les cartes de ceux qui aiment les lasagnes vont tomber ! Si un ami aime les lasagnes, on a découpé la fiche pour relier le trou au bord, et donc la carte va effectivement tomber. S’il ne les aime pas, la carte va rester sur l’aiguille.

Source : https://members.loria.fr/MDuflot/files/med/BDatricoter.html

Pour compliquer un peu la tâche, vous pouvez appliquer des filtres. Cela vous demande d’avoir préparé des fiches supplémentaires. Par exemple, vous voulez filtrer les plats végétariens et non végétariens. Vous créez une fiche qui ne convient qu’aux plats végétariens, mais aux bons emplacements et inversement ! (Voir les exemples ci-contre). Par dessus les fiches des participants, vous placez votre fiche filtre. Le principe est ensuite le même.

Vous pouvez varier les plaisir, en demandant par exemple les allergies dans le groupe, etc.

Proposez alors une série de situations.

Situation 1 :

Qui puis-je inviter si je veux préparer un gratin de choux-fleur ?

Situation 2 :

J’ai de quoi préparer des spaghettis sauce bolognaise et une omelette aux champignons. Je me déciderai au dernier moment, là, j’ai trop de travail. Qui puis-je inviter ?

Situation 3 :

Je veux vraiment inviter X (choix d’un des participants) parce que ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu. Qui est-ce que je ne peux pas inviter dans ce cas, parce qu’il n’a aucun plat commun avec X ?

Situation 4 :

Je veux faire un plat végétarien. Y a-t-il des copains que j’élimine déjà ?

Situation 5 :

Puis-je inviter à la fois X, Y et Z (choix des participants) ?

Situation 6 :

Essayons de trouver si deux personnes aiment exactement les mêmes plats !

(Pour cela on met une aiguille dans le premier trou. Cela nous donne deux groupes de cartes. Ceux qui aiment et les autres. Si un des tas n’a qu’une carte, cette personne n’a pas les mêmes goûts que qui que ce soit d’autre. On la met de côté. Puis on reprend un des tas et on filtre sur le deuxième plat. On continue avec les tas restants tant qu’il y a des tas à plus d’une carte et qu’on n’a pas testé tous les plats.)

Vous pouvez proposer plus de situations selon votre imagination.

Ouverture

Il est vivement conseiller aux participants de réaliser l’atelier Visualiser des données : la data expliquer aux enfants (pour enfants) afin que chacun saisisse mieux ce qu’est une donnée.

Cette fiche est réalisée depuis la fiche de Marie Duflot-Kremer du Loria (laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications) et est publiée sous la même licence, CC BY SA.

Cette fiche est publiée sous licence CC BY SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.