Aral Balkan, dont nous avions déjà publié et traduit un texte à notre sens essentiel, À ceux qui ne voient aucun problème à travailler avec Facebook ou Google, est l’une des personnes les plus inspirantes dès lors qu’il est question de technologie. Le 19 novembre dernier Aral est intervenu au parlement européen à l’invitation des verts pour exposer ce que doit être le futur d’Internet.

Aral explique que le modèle de la Silicone vallée est vicié, corrompu. Les grosses sociétés telles que Google ou Facebook, de par leur modèle économique qui repose sur ce que Shoshana Zuboff a baptisé le capitalisme de surveillance, ne sont ni des exemple à suivre, ni des partenaires fiables pour le régulateur et encore moins des entreprises qui participent à la construction d’une société solidaire. Au lieu de copier le modèle de technologie de la Silicone Vallée, l’Europe doit s’appuyer sur ses valeurs : les droits humains plutôt que le marché, les communs plutôt que la concurrence, la vie privée plutôt que la surveillance.

Selon Aral, et selon des entrepreneurs “repentis” de la Silicone Vallée tel que David Heinemeier Hansson, l’inventeur de Ruby on rails et le PDG de Basecamp (l’un des outils de gestion d e projet les plus utilisé au monde), notre vieux continent peut être à l’origine d’une nouvelle façon de créer et d’utiliser la technologie, plus éthique et plus responsable.

C’est ce qu’a déjà initié le RGPD. Il ne tient qu’à nous de prolonger le mouvement.

Merci à la Quadrature du Net pour la mise en ligne de la vidéo et des sous-titres.