Aujourd’hui lundi 1er octobre, Médiacités, journal en ligne d’investigation locale, lance son service « lanceur d’enquêtes », une plateforme d’alertes locales sécurisées montée en partenariat avec Nothing2Hide et Goleaks.

Cette plateforme permet à des sources, lanceurs d’alerte, citoyens, de transmettre de manière sécurisée et anonyme des documents à Médiacités. Les documents transitent sur Internet via le protocole sécurisé https et sont stockés de manière chiffrée sur le serveur. Afin de garantir la confidentialité des données, seul Médiacités possède les clés de déchiffrement des documents envoyés.

La plate forme lanceur d’enquêtes est accessible sur Internet à l’adresse https://www.mediacites.fr/pals ainsi que sur le réseau Tor (qui n’est pas – contrairement à ce qu’on peut entendre à l’unesco réservé aux terroristes et aux pédophiles mais qui par sa capacité à préserver l’anonymat constitue un véritable outil d’émancipation) à l’adresse cxvcujg3ukiolwqc.onion.

En collaboration avec l’équipe de Médiacités nous avons choisi Globaleaks, un outil libre – la défense et la promotion des logiciels libres font partie de nos engagements – déjà utilisé dans de nombreuses rédactions. Le procédé de récupération des documents a été élaboré afin d’assurer le meilleur équilibre entre facilité d’utilisation et protection des données, conformément aux besoins énoncés par l’équipe de Médiacités.

Participation citoyenne

Nous sommes heureux et fiers d’être associés à ce projet et sommes convaincus que ce type d’outil peut permettre aux citoyens de participer à la création d’une meilleure information et à une vie démocratique plus saine #FillonRendLargent. C’est d’ailleurs l’un des aspects majeurs du projet tel que l’a imaginé l’équipe de Médiacités :

Médiacités, communiqué de presse « MEDIACITÉS LANCE UNE PLATEFORME D’ALERTES LOCALES SECURISEE »

Pour mémoire, Médiacités a déjà révélé plusieurs affaires dont celle du Grand stade de Lille, de la préretraite en or de l’ancien chez de l’orchestre national de Lyon  ou encore du logement social de la toute récente ministre des sports Roxana Maracineanu.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://www.mediacites.fr/pals